Agriculture autochtone

L'histoire des Premières Nations et de la population autochtone dans le domaine agricole et agroalimentaire remonte à une époque bien antérieure à la réunion du Canada en confédération. Le lien entre la population autochtone et la terre a toujours existé. La population autochtone récoltait des végétaux, élevait du bétail et cultivait des plantes pour créer des remèdes et monter des systèmes de culture compagne comme les Trois sœurs[1]. L'industrie agricole et agroalimentaire canadienne est vitale pour la viabilité et l'autonomie du pays et de plus en plus importante pour les communautés autochtones partout au Canada.

Dans le cadre de son mandat de soutien au développement des ressources humaines du secteur, le CCRHA continue de fournir des études, des outils et des connaissances afin d'appuyer l'équité, l'inclusion et la diversité au sein de la main-d'œuvre de l'agriculture primaire.

L'étude, avec la communauté autochtone, des moyens d'augmenter la participation des Autochtones au milieu agricole en tant qu'exploitants et par l'emploi est un exemple des travaux accomplis. La conduite de recherches axées sur la formation en gestion agricole autochtone afin d'appuyer davantage la mise au point de projets agricoles et agroalimentaires en est un autre exemple.

Le CCRHA continue de tisser des liens avec les communautés et les producteurs autochtones par l'intermédiaire de ces projets.

Cultiver la sécurité : Résumé des discussions sur Zoom sur le secteur agricole et agroalimentaire autochtone

 


[1] La culture compagne des Trois sœurs est un système de compagnonnage des plantes par lequel les haricots, le maïs et la courge sont cultivés ensemble, chaque culture aidant l'autre à survivre. https://www.nativeseeds.org/blogs/blog-news/how-to-grow-a-three-sisters-garden (site en anglais)